Comité Technique départemental de préparation de la rentrée 2022 dans le second degré : la déclaration des représentants Force Ouvrière

Après 2 ans de crise sanitaire, de mesures liberticides, les services publics demeurent victimes de plans d’austérité toujours plus violents : l’impératif économique continue de prévaloir sur le confort et l’intérêt des élèves et sur le service public rendu à la population. Et dans l’Education Nationale, cette politique d’austérité est flagrante : 600 millions d’euros d’économisés sur le budget ces dernières années et 410 équivalents temps plein en moins dans le second degré.
Quelles sont les incidences pour les personnels et les élèves du Tarn ?
Tout d’abord une première remarque et non des moindres. Nous avons comparé les prévisions des effectifs dans le Tarn du CTA et de ce CTSD. Vous prévoyez 535 élèves de plus que le Rectorat… sauf que les moyens attribués à l’échelle académique se sont faits sur la base de 535 élèves en moins ! 1 élève équivaut à 1H42, c’est donc 759,7 heures soit 42 enseignants qu’il nous manque dans le département. Lors des opérations de la carte scolaire du 1er degré, vous avez basé vos décisions sur le principe de l’équité : pour le 2nd degré ce principe ne vaudrait-il plus ?
Le Rectorat nous doit donc 42 postes d’enseignants et ce sur la base de seuils déjà trop importants : 30 en collèges, et 36 en lycée .

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s