Déclaration de la commission exécutive nationale du SNFOLC à tous les personnels

Chers collègues, chers camarades.

La Commission Exécutive Nationale de notre syndicat a décidé, ce qui est très rare, de s’adresser à l’ensemble des personnels du second degré.

La situation exceptionnelle explique cette décision. En effet depuis de nombreuses semaines les salariés, les jeunes, les retraités, se mobilisent contre la politique de ce gouvernement.

Ainsi les personnels des lycées ont fait grève, manifesté, pris position contre la réforme du lycée, du baccalauréat, contre parcoursup. 

Les personnels de tous les établissements découvrent en ce moment avec les DG les conséquences pratiques de la suppression de 2650 postes alors que le nombre d’élèves scolarisés continue d’augmenter.

Nos collègues du premier degré se mobilisent actuellement contre les suppressions de classes dans le département et ailleurs, ils étaient 150 lundi dernier devant la DSDEN, ils se rassembleront demain à 18 H 00 devant la Préfecture pour le CDEN qui doit acter ces fermetures.

Nos collègues AESH manifestaient à une centaine mercredi dernier devant la DSDEN pour réclamer un vrai contrat avec un vrai salaire.

Mardi dernier plus de 2000 manifestants ont défilé à Albi à l’appel de la CGT, de la FSU, des gilets jaunes et de la FNEC-FP FO

Jeudi 7 février se sont plus de 8000 fonctionnaires qui se sont rassemblés à Matignon pour exiger « du pognon »

Pendant ce temps, le gouvernement, loin d’ouvrir des négociations poursuit sa politique. Aujourd’hui même commence l’examen de la mal nommée loi sur « l’école de la confiance » de Blanquer, loi qui veut imposer une deuxième Heure supplémentaire, qui veut aussi interdire aux personnels de se mobiliser, qui veutrecourir aux AED pour remplacer les enseignants

Pendant ce temps le gouvernement avec son ministre Castaner organise la violence et la répression contre tous les manifestants dans un déchainement que notre pays n’avait pas connu depuis la guerre d’Algérie.

Le gouvernement parvient t-il pour autant à faire taire la contestation ? NON

Un profond mouvement se produit dans notre pays, salariés du public comme du privé, jeunes, retraités n’acceptent pas la politique de Macron, politique de destruction de tous les acquis et conquêtes.

Pour toutes ces raisons la CEN a décidé de s’adresser à l’ensemble des personnels, le moment est venu de construire le rapport de force interprofessionnel pour gagner, c’est le moment !

Amitiés syndicalistes

Christian Robert

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s